English version

  Appuyez mon
  Birdathon

  Sites populaires:

  Regroupement
  QuébecOiseaux

  Atlas des oiseaux
  nicheurs du Québec

  Ornitho-qc

  Avibase
  Bird Links
  Rapports de voyage

  Liste annotée des
  oiseaux des
  Cantons-de-l'Est

 

    Photos de la bannière
    par Bill Schmoker

 

Étude des populations d'oiseaux du Québec

ÉPOQ est une base de données gerée par le RQO (Regroupement Québec Oiseaux). Cette base contient plus de 6 millions d'observations faites par les observateurs et les observatrices d'oiseaux au cours de leurs excursions de tous les jours au Québec.

Les observations sont d'abord recueillies à l'aide d'un feuillet d'observations quotidiennes des oiseaux qui contient la liste de toutes les espèces régulièrement observées au Québec (300 espèces). Un feuillet différent est produit pour chaque jour à chaque site visite.

Les données recueillies sur les feuillets sont ensuite examinées et compilées localement par les clubs d'ornithologie régionaux où les feuillets ont été complétés. Trente organismes participent au traitement informatique des observations. On peut obtenir gratuitement des feuillets d'observations auprès de ces clubs.

Les adresses des clubs sont disponibles ici: adresses.

Utilisation de la base de données ÉPOQ

Ces données ont jusqu'à présent contribué à la production de plusieurs livres très intéressant sur les oiseaux du Québec.

  • Liste commentée des oiseaux du Québec - 1996 (Normand David)
  • L'Atlas saisonnier des oiseaux du Québec - 1995 (A Cyr & J Larivée)
  • L'Observation des oiseaux en Estrie - 1993 (Denis Lepage)
  • Chronobiologie des oiseaux du Bas-St-Laurent - 1993 (Jacques Larivee)
  • Guide des sites ornithologiques de la Grande région de Québec - 1993 (Pierre Otis et al.)
  • Les oiseaux des iles-de-la-Madeleine - 1992 (Pierre Fradette)
  • etc.

Ces données sont également une source d'information très importante pour suivre l'évolution des tendances des populations d'oiseaux du Québec.

Jacques Larivée est le responsable de cette base de données. Vous pouvez communiquer avec lui (jacques.larive@cgocable.ca) ou vous adresser au RQO pour plus de renseignements sur la base, les possibilités d'extraction de données, le système régional de compilation des données ornithologiques, etc.


Le texte suivant a été écrit par André Cyr (1995):

La création de la base de données ornithologiques ÉPOQ est due à Jacques Larivée du cégep de Rimouski. Les données ont été informatisées avec l'aide de nombreux observateurs et informaticiens sous sa direction depuis 1975. Larivée et al. (1987) (voir bibliographie) présentent les composantes du système de gestion de ces données, sa structure et son fonctionnement. La base ÉPOQ comptait, en 1994, plus de 201 400 feuillets totalisant plus de 2,78 millions de mentions provenant de 3 791 localités. Elle appartient collectivement aux ornithologues du Québec.

Dans la province de Québec, l'utilisation du feuillet d'observations remonte à Victor Gaboriault (David 1978). Les membres du Club des Ornithologues du Québec ont poursuivi cette démarche de collecte des observations d'oiseaux; cette dernière a ensuite été appliquée à l'ensemble des régions du Québec méridional par les membres des clubs de l'Association québécoise des groupes d'ornithologues. Le feuillet d'observations est un dépliant qui contient une liste par familles de toutes les espèces rencontrées le plus fréquemment au Québec (environ trois cents espèces). Les observateurs inscrivent sur ce feuillet leurs observations, à savoir le nombre total d'individus de chaque espèce vue ou entendue lors d'une excursion, quelle qu'en soit la durée. Les données récoltées ne représentent donc pas simplement la présence ou l'absence d'une espèce, comme c'est habituellement le cas des données récoltées pour les atlas des oiseaux nicheurs. Une exigence requiert cependant qu'un seul feuillet soit complété par localité et par jour. Un ou plusieurs observateurs peuvent contribuer aux observations qui sont enregistrées sur un feuillet. L'observateur note également sur le feuillet l'heure du début et de la fin des observations. On a évalué que les observateurs passaient en moyenne entre 2,1 (vers la fin des années 80) et 2,9 (au début des années 70) heures d'observation sur le terrain par excursion. Finalement, on coche une case à cet effet si la majeure partie des observations a été effectuée à un poste d'alimentation. Le feuillet permet l'ajout de notes qui peuvent avoir trait aux conditions d'observation ou à l'observation de comportements; ces notes sont également codifiées pour inclusion dans la base de données ÉPOQ qui en contient plus de 128 230. Larivée (1993) en a fait usage pour décrire les périodes des différentes étapes du cycle vital des espèces du Bas-Saint-Laurent.

La saisie de ces données consiste à codifier les observations colligées sur le feuillet en vue de leur lecture, leur compilation et leur extraction rapide à l'aide d'un ordinateur. L'espace réservé à la codification au dos du feuillet permet la numérotation des feuillets et la saisie des paramètres d'espace et de temps. Pour chaque mention de chaque espèce, la base de données ÉPOQ contient essentiellement les informations codifiées suivantes : le numéro attribué au feuillet, la date, l'endroit, la localisation en latitude et en longitude, le numéro de l'espèce, le nombre d'individus, la durée d'observation, les codes de notes d'observation inscrites au feuillet et un code d'identification des principaux observateurs.

Vos commentaires sur cette page seraient grandement appréciés